Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Métro de Lille : l’appel de la MEL au respect par Alstom de ses obligations ; la justice saisie

News Tank Mobilités - Paris - Actualité n°307595 - Publié le 27/11/2023 à 18:37 - Mis à jour le 12/12/2023 à 12:28
- +
©  CC BY-SA 3.0 - Ad Meskens, Wikimédia Commons
Métro de Lille - ©  CC BY-SA 3.0 - Ad Meskens, Wikimédia Commons

« Il est mis fin ce 27/11/2023 à la médiation engagée avec Alstom • Groupe français dont l’activité est centrée sur le métier du ferroviaire et les moyens de transport (urbains et interurbains) : trains à grande vitesse, métros, tramways, e-bus, ainsi que des…  », indique la Métropole européenne de Lille le même jour. « Nous ne ferons pas de commentaire à ce stade mais nous aurons l’occasion de faire valoir nos arguments dans le cadre de la procédure annoncée », indique un porte-parole d’Alstom à News Tank le 27/11/2023.

« La MEL Métropole européenne de Lille  saisira la justice de plusieurs actions pour obtenir du constructeur qu’il remplisse intégralement ses obligations aux termes du marché de modernisation du métro de Lille, qu’il prenne toute mesure pour ne pas dégrader la qualité et la continuité du service de métro et qu’il l’indemnise pour l’ensemble des préjudices subis, y compris environnementaux », indique la métropole lilloise.

En 2012, elle concluait avec Alstom un marché portant sur l’implantation d’un nouveau pilote automatique et l’acquisition de 27 nouvelles rames de 52 mètres pour un montant de 266 M€ HT Hors taxes (valeur 2012) et une mise en service en janvier 2016. Le projet est aujourd’hui prévu pour 2026.

« L’objectif consistait à augmenter de 50 % la capacité de la ligne 1 et de 30 % celle de la ligne 2 par le transfert des rames de 26 mètres les plus modernes. À la suite des retards accumulés par Alstom, la MEL a engagé une expertise en 2018 puis une médiation en 2019 qui a abouti à un avenant en janvier 2020. Alstom s’y engageait, sans réserve, à achever les travaux en avril 2023 (intégrant un report en raison de l’épidémie de Covid-19 Maladie virale provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2. Il est responsable d’une épidémie qui a démarré à Wuhan en Chine en novembre 2019 évoluant au statut de pandémie en mars 2020 ) », selon la MEL. 

La métropole a initié une seconde médiation en décembre 2022, après l’échec des essais du pilote automatique en octobre de la même année. « L’objectif de cette procédure amiable était d’examiner toutes les possibilités pour disposer des rames de 52 mètres pour les JO Jeux Olympiques de 2024, de renforcer les moyens humains, techniques et financiers affectés par Alstom au projet et de déterminer les modalités d’indemnisation des préjudices subis par la MEL. »


« Un risque majeur pour la transition écologique de la France » (MEL)

  • 65 anomalies bloquantes ont été constatées lors du test du nouveau pilote automatique pour les rames de 26 mètres en septembre 2023.
  • « Le dérapage du projet menace directement la continuité du niveau du service public des transports, en raison de l’obsolescence des rames VAL Véhicule automatique léger de 26 mètres qui débutera à compter du mois d’août 2025 », indique la MEL.
  • « Dans le même temps, Alstom s’est enfermée dans le déni des préjudices subis par la MEL et a refusé toute forme d’indemnisation, quand bien même ses dirigeants ont reconnu à de multiples reprises que la société porte l’entière responsabilité de la poursuite de la dérive du programme qui est sans précédent dans l’histoire des transports collectifs en France. »
  • « La MEL a alerté les pouvoirs publics sur les dysfonctionnements majeurs et les défaillances systémiques d’Alstom qui touchent, au-delà de la MEL, de nombreuses collectivités et entreprises publiques françaises, à commencer par la SNCF et la RATP.
  • Compte tenu de la position de quasi-monopole occupée par Alstom dans la construction ferroviaire dans notre pays, sa faillite industrielle, la dégradation de sa situation financière et sa gouvernance erratique constituent en effet un risque majeur pour la transition écologique de la France, qui justifie une intervention énergique et rapide de l’État. »

Métropole européenne de Lille (MEL)

• Métropole (EPCI) située dans le département du Nord (59) dans la région des Hauts-de-France
• Création :
01/01/2015
- 1966-2014 : communauté urbaine
• 95 communes
- 1,17 million d’habitants (Insee, 2018)
• Budget primitif :
- 2022 : 1 ,940 Md€ (1, 191 Md€ de dépenses de fonctionnement / 749 M€ de dépenses d’investissements)
• Effectifs : 2 700 agents (2020)
- 20 vice-présidents
• Président : Damien Castelain (élu en avril 2014, réélu en juillet 2020)
• Directeur général des services : Marc Pons de Vincent (depuis décembre 2020)
• Contact : Olivier Bernard, directeur de cabinet
• Tél. : 03 20 21 22 23
Marchés publics
Plateforme opendata


Catégorie : Métropole, CU, CC, Villes


Adresse du siège

2, boulevard des Cités Unies
CS 70043
59040 Lille Cedex France


Fiche n° 10321, créée le 29/09/2020 à 18:58 - MàJ le 26/01/2024 à 15:05

Alstom

• Groupe français dont l’activité est centrée sur le métier du ferroviaire et les moyens de transport (urbains et interurbains) : trains à grande vitesse, métros, tramways, e-bus, ainsi que des offres dédiées aux passagers, solutions d’infrastructure, de mobilité digitale et de signalisation.
- 70 pays
- plus de 250 sites
• Création : 1928
• Chiffre d’affaires :
-
16,5 Md€ (exercice 2022-2023 au 31/03/2023)
-
15,5 Md€ (exercice 2021-2022 au 31/03/2022)
- 14 Md€ (exercice 2020-2021 au 31/03/2021)
• Effectif : 75 000 personnes (avec l’acquisition de Bombardier Transport)
• Président-directeur général : Henri Poupart-Lafarge
• Vice-président exécutif & COO : Danny Di Perna
• Président d’Alstom France : Jean-Baptiste Eyméoud (depuis 2015)
Contacts presse : Samuel Miller et Coralie Collet
• Tél. : 01 57 06 90 00


Catégorie : Fabricant (hors VP)


Adresse du siège

48, rue Albert Dhalenne
93400 Saint-Ouen France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 10223, créée le 28/09/2020 à 12:22 - MàJ le 15/11/2023 à 10:06

©  CC BY-SA 3.0 - Ad Meskens, Wikimédia Commons
Métro de Lille - ©  CC BY-SA 3.0 - Ad Meskens, Wikimédia Commons