Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

CA d'Île-de-France Mobilités : « Un redressement de l’offre de service enclenché » (Valérie Pécresse)

News Tank Mobilités - Paris - Actualité n°276753 - Publié le 13/01/2023 à 18:20
- +
©  D.R.
CA d'Île-de-France Mobilités : « Un redressement de l’offre de service enclenché » (Valérie Pécresse) - ©  D.R.

« J’ai convoqué un CA extraordinaire d'Île-de-France Mobilités • Autorité organisatrice des mobilités (AOM) de la Région Île-de-France • Création : 1959 (Syndicat des transports parisiens) - 1991 : la compétence du STP s'étend à toute l'Île-de-France … pour auditionner les opérateurs de service sur un retour à la régularité de l’offre et sur la qualité de service. Les voyageurs franciliens ont expérimenté une fin d’année difficile et il était nécessaire de leur redonner des perspectives. En janvier 2023, nous pouvons dire que le redressement de l’offre de service a été enclenché » déclare Valérie Pécresse Présidente @ Région Île-de-France (Conseil régional d'Île-de-France)
• Née le 14/07/1967
à la suite de l’audition des opérateurs de transports en Île-de-France le 13/01/2023. 

RATP • Régie autonome des transports parisiens (RATP) • Création : 1948 • Mission : assurer l’exploitation d’une partie des transports collectifs en Île-de-France (métro, bus, rail tram, câble, navire… , SNCF Voyageurs • Filiale détenue à 100 % par la holding SNCF SA • Création : 01/01/2020 (remplace SNCF Mobilités dans le cadre de la réorganisation de la SNCF et de ses filiales) • Mission :- TGV-INTERCITÉS… , SNCF Réseau • SACP filiale de la SNCF - maison-mère de SNCF Gares & Connexions • Création : 01/01/2015 (fusion entre Réseau ferré de France, SNCF Infra et la Direction de la circulation ferroviaire) … , Keolis • Opérateur de transport public, filiale de SNCF, dans le secteur des transports de voyageurs par bus, métros et tramways• Filiale : Hove, spécialisée dans la conception et le déploiement d’outils… et Transdev • Opérateur de transport de personnes, filiale de la Caisse des Dépôts (66 %) et de Rethmann (34 %) Présent dans 18 pays, exploite plus de 42 403 véhicules, revendique le transport de 7,9 millions… étaient présents lors de cette séance concernant la production, la ponctualité et la qualité de service.

« Pour répondre à cette crise des ressources humaines, nous avons lancé un plan massif de recrutement et des opérations d’amélioration de nos process. En 2023, nous comptons recruter 4 500 personnes dont 2 000 machinistes bus et 400 conducteurs de métros. Nous allons recourir à l’alternance et à l’apprentissage et nous devons dès maintenant nous préparer aux JOP 2024 », déclare Jean Castex Membre du conseil d’administration @ RATP • Président-directeur général @ RATP
• Ecole nationale d’administration (promotion Victor Hugo 1991) • Institut d’études politiques de Paris…
, président-directeur général du groupe RATP, le 13/01/2023.

« L’arrivée de nouveaux trains va participer à une amélioration de la qualité du service. En 2022, les trains RER et Transilien ont atteint un taux de ponctualité de 91 %, soit deux points de plus qu’en 2018. Nos résultats et la qualité de service ont progressé en 2022 et nous avons atteint 80 % de satisfaction voyageurs, en 2018, nous étions à 70 % », ajoute Christophe Fanichet Directeur général de la communication Groupe @ SNCF • Directeur général 574 Invest @ SNCF • Président directeur général @ SNCF Voyageurs
, président-directeur général de SNCF Voyageurs, le 13/01/2023.


« Le redressement de l’offre est enclenché » (Valérie Pécresse, Île-de-France Mobilités)

Valérie Pecresse - ©  D.R.

  • « J’ai convoqué un CA extraordinaire pour examiner les plans de redressement de service des opérateurs. Les voyageurs ont expérimenté une fin d’année difficile et il était nécessaire de leur redonner des perspectives. En janvier 2023, nous pouvons dire que le redressement de l’offre de service a été enclenché.  
  • La fréquentation de janvier 2023 (90 %) est en progression par rapport à celle de septembre 2022 (85 %). Face à cette remontée, j’ai demandé dès le mois de décembre 2022 de revenir à 100 % de l’offre. 
  • La dégradation de l’offre a été très forte lors du dernier semestre 2022 : 
    • un quart de l’offre bus RATP n'était pas réalisée ;
    • 10 et 20 % de l’offre de métro n'était pas réalisé. 
  • La situation commence à s’améliorer à la RATP, le recrutement de conducteurs avance et le climat social se détend dans l’entreprise depuis la signature de l’accord sur les conditions de travail. 
  • En 2023, le réseau sera encore perturbé par des travaux, mais c’est un mal nécessaire. Néanmoins, cette avalanche d’interruptions de lignes nécessite des solutions d’accompagnement. Ainsi, j’ai demandé à ce que soit mis en place des bus de substitutions express sur les lignes les plus impactées en grande couronne. Cette question sera évoquée très prochainement avec le rapport de François Durovray sur les bus express rendu le 08/02/2023. » 

Valérie Pécresse, présidente d'Île-de-France Mobilités, le 13/01/2023. 

Situation du réseau Île-de-France Mobilités en janvier 2023

  • Réseau métropolitain :
    • six lignes au trafic normal (lignes 1, 2, 5, 9, 11, 14) ;
    • cinq encore fragiles (lignes 3, 4, 6, 8, 13) ;
    • deux lignes en difficulté (lignes 7 et 10) et une en très grande difficulté (ligne 12). 
  • Réseau express métropolitain :
    • deux lignes au trafic normal (lignes A et E) ;
    • la ligne C demeure fragile ;
    • deux lignes en difficulté (lignes B et D). 
  • Réseau transilien :
    • trois lignes au trafic normal (lignes H, K et U) ;
    • trois lignes impactées par des mouvements sociaux (lignes N, J et L) ;
    • deux lignes fragiles (lignes P et R).
  • Bus :
    • Réseau RATP en grande difficulté, 17 % de l’offre non réalisée ;
    • RATP Cap Île de France à Saclay 8 % de l’offre non réalisée ;
    • pour tous les autres réseaux, 5 % de l’offre non réalisée ;
    • au global, 99 % du service effectué hors réseau parisien est réalisé. 

« Je tiens à transmettre aux usagers mes regrets et mes excuses et qu’ils sachent que rétablir la qualité de service est ma priorité » (Jean Castex, RATP)

Jean Castex - ©  D.R.

  • « La qualité du service des transports publics exploités par le groupe RATP s’est dégradée. Cela s’est vu sur le réseau de surface durant la deuxième partie de l’année 2022, et cela a contaminé le réseau métropolitain. 
  • Les causes :
    • la RATP fait face à des tensions sur les ressources humaines et cela touche à des degrés variables tous les métiers du groupe RATP (machinistes bus, conducteurs de métro ou maintenance). Les recrutements sont complexes, les démissions sont en augmentation (100 démissions en 2022) et le taux d’absentéisme n’a pas retrouvé son taux pré crise sanitaire.
    • problèmes de maintenance sur le matériel roulant dus à un mouvement social latent dans les services.
    • multiplication par quatre des colis abandonnés entre 2019 et 2022
  • Pour répondre à cette crise, nous avons lancé un plan massif de recrutement et des opérations d’amélioration de nos process. En 2023, nous comptons recruter 4500 personnes dont 2000 machinistes bus et 400 conducteurs de métros. Nous allons recourir à l’alternance et à l’apprentissage et nous devons dès maintenant, nous préparer aux JOP 2024.  
  • Sur la maintenance du réseau ferré, le niveau de recrutement va être accru, le niveau des bas salaires sera révisé, les emplois du temps seront plus souples et nous aurons recours à l’intérim et à des contrats à temps partiel lorsque cela s’avérera nécessaire.
  • Depuis le début de l’année 2023, les mesures engagées commencent à porter leurs fruits et nous souhaitons revenir à un taux de service comparable à 2019. »

Jean Castex, président-directeur général du groupe RATP, le 13/01/2023.

« Nos résultats et notre qualité de service ont progressé en 2022 » (Christophe Fanichet, SNCF Voyageurs )

Christophe Fanichet - ©  Letizia Lefur / SNCF

  • « Pour le groupe SNCF, Île-de-France Mobilités représente 70 % des voyageurs que nous faisons circuler quotidiennement sur le réseau français.
  • Nos résultats et la qualité de service ont progressé en 2022. Nous atteignons 80 % de satisfaction voyageurs et contre 70 % en 2018. L’arrivée de nouveaux trains va participer à une amélioration de la qualité du service. En 2022, nous avons atteint 91 % de ponctualité sur les trains RER et Transilien, soit 2 points de plus qu’en 2018. 
  • Trois facteurs sont à l’origine des difficultés que nous connaissons aujourd’hui (outre la vétusté du réseau) :
    • la question des effectifs, 50 conducteurs de trains manquaient à l’appel à la fin de l’année 2022 sur les 2150. En réaction, nous allons recruter 400 conducteurs en 2023 pour préparer l’année 2024 et 3300 collaborateurs seront recrutés en 2023, le double de ce que nous recrutions en 2019 ;
    • la sûreté avec le fléau des bagages abandonnés, en hausse de 25 % sur les lignes les plus fréquentés ; 
    • les travaux donnant lieu à des suppressions de trains. Ils sont de moins en moins acceptés par les voyageurs et nous nous sommes engagés à présenter au mois de mars 2023 des pistes d’améliorations pour mieux assurer des continuités de service.  
  • À la demande d'Île-de-France Mobilités, notre offre RER est revenue à la normale avec notamment le RER C depuis le 01/01/2023. » 

Christophe Fanichet, président-directeur général de SNCF Voyageurs, le 13/01/2023.

« Le réseau ferroviaire francilien demeure assez ancien » (Matthieu Chabanel, Directeur général délégué Projets et performance industrielle @ SNCF Réseau
SNCF Réseau)

Matthieu Chabanel - ©  CR

  • « 30 % des investissements de SNCF Réseau sont concentrés sur le réseau francilien alors qu’il fait 10 % de la surface du réseau national. Ses besoins de régénération sont très élevés car du milieu des années 1980 jusqu’au milieu des années 2000, il y a eu un sous-investissement sur ce réseau. 30 % des postes d’aiguillages du réseau francilien ont été construits avant 1950. L’effort de rattrapage est encore important. 
  • Sur les RER B, D et C il y a des défaillances d’infrastructures qui pénalisent la qualité du service. Des solutions techniques ont été trouvées sur le RER C pour permettre à l’opérateur de revenir à un service normal. 
  • Les problèmes d’infrastructure sont la première cause d’irrégularité, avant les intrusions, et c’est pour cela que nous avons besoin d’un volume important de travaux pour renouveler le réseau. Face à cette demande et aux impératifs, nous avons un plan d’action pour continuer à diminuer le volume d’opérations rendues en retard pour passer de 99,8 % de travaux rendus à l’heure à 100 %.  
  • En 2023, SNCF Réseau mettra 10 M€ d’investissement pour limiter les intrusions sur le réseau et travailler à des actions de clôturage du réseau ferré national. » 

Matthieu Chabanel, président-directeur général de SNCF Réseau, le 13/01/2023.

« Nous avons réglé les problèmes de recrutement en accélérant la formation » Thierry Mallet Membre du comité de direction du groupe @ Caisse des Dépôts • Président-directeur général @ Transdev • Vice-président @ Union des transports publics et ferroviaires (UTP)
(Transdev)

Thierry Mallet - ©  Transdev

  • « Nous avons atteint 98,8 % en termes de qualité de service en Île-de-France et 2,4 % d’offre non réalisée en janvier 2023. Nous avons commencé à prendre des mesures dès le mois de juin 2022 quand 10 % de notre offre était non réalisée.
  • Accélération du turn-over, problèmes de recrutement, accélérations du nombre de départs et augmentation de l’absentéisme se sont accélérées en 2022. 
  • Nous avons réglé les problèmes de recrutement avec des bus qui se sont déplacés sur le territoire pour lancer des campagnes de recrutement et accélérer la formation. Un CFA en région parisienne va bientôt ouvrir pour former de nouveaux employés car notre objectif est de recruter une nouvelle main-d'œuvre le plus rapidement possible. Si l’on réduit le délai d’obtention du permis nous pouvons revenir à 100 % de l’offre dès le mois de mars 2023. »

Thierry Mallet, président-directeur général du groupe Transdev, le 13/01/2023.

« Notre objectif pour 2023 est de réaliser 99 % de l’offre » Marie-Ange Debon Présidente du directoire @ Keolis • Présidente @ Union des transports publics et ferroviaires (UTP)
(Keolis)

Marie-Ange Debon - ©  D.R.

  • « L'Île-de-France représente 15 % des activités françaises de Keolis. La situation en termes de service non réalisé n'était toujours pas satisfaisante en décembre 2022 avec 2,2 % de service non réalisé. En juin, nous étions à 3 %. 
  • Objectifs pour 2023 : 
    • atteindre 99 % de service réalisé ; 
    • sur les six départements où nous sommes présents, deux départements pourraient connaître des difficultés. » 

Marie-Ange Debon, présidente du directoire du groupe Keolis, le 13/01/2023.

Valérie Pécresse

Date de naissance : 14/07/1967

• Née le 14/07/1967


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Établissement public foncier d'Île-de-France (Epfif)
Présidente
Soyons libres
Présidente du parti politique
Les Républicains
Membre
Assemblée nationale (AN)
Députée des Yvelines
Ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État
Ministre
Présidence de la République (Élysée)
Porte-parole de Nicolas Sarkozy
Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
Ministre
Assemblée nationale (AN)
Députée des Yvelines
Union pour un mouvement populaire
Membre
Président de la République
Conseillère chargée des études, de la prospective et des technologies de l’information
Conseil d’État
Auditrice

Établissement & diplôme

Institut national du service public (INSP)
Diplôme

Fiche n° 40619, créée le 27/09/2020 à 00:01 - MàJ le 16/10/2022 à 16:57

Keolis

• Opérateur de transport public, filiale de SNCF, dans le secteur des transports de voyageurs par bus, métros et tramways
• Filiale : Hove,
spécialisée dans la conception et le déploiement d’outils numériques dont Navitia et Patterns au service de la mobilité partagée (née en mars 2022 du rapprochement entre Kisio Digital et l’équipe data de Kisio Services & Consulting)
• Création :
2001
• Chiffres-clefs :
- présent dans 15 pays
- 21 métropoles
- 22 réseaux de tramways et métros automatiques
- 22 462 bus et cars
• Actionnaires : SNCF (70 %) et Caisse de dépôt et placement du Québec (30 %)
Chiffre d’affaires 2021 : 6,31 Md€
• Chiffre d’affaires 2020 : 6,1 Md€
• Résultat net récurrent part du groupe 2021 : 20 M€
• Effectif : 68 000 personnes (2022)
• Présidente du directoire : Marie-Ange Debon, depuis le 28/07/2020
• Président du conseil de surveillance : Jérôme Tolot
• Contact :
- Sophie Durand, directrice communication groupe
- Laurent Gerbet, directeur médias et E-réputation
- Margot Reboul, responsable des relations médias
• Tél. : 01 71 32 90 00


Catégorie : AOM et délégataires
Maison mère : SNCF


Adresse du siège


TSA 70001
93417 Saint Denis Cedex
93200 Saint-Denis France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 10240, créée le 28/09/2020 à 15:12 - MàJ le 18/01/2023 à 11:55

Île-de-France Mobilités (IdFM)

• Autorité organisatrice des mobilités (AOM) de la Région Île-de-France
• Création :
1959 (Syndicat des transports parisiens)
- 1991 : la compétence du STP s'étend à toute l'Île-de-France
- 2000 : la Région entre au conseil d’administration du Syndicat des transports d'Île-de-France (Stif)
- 2017 : le Stif est rebaptisé Île-de-France Mobilités
• Mission : organise, coordonne et finance les services de transports réguliers de voyageurs en Ile-de-France.
• Budgets :
- 2022 : 14,7 Md€ (10,5 Md€ de fonctionnement / 4,2 Md€ d’investissement)
- 2021 : 11,9 Md€ (8,56 Md€ de fonctionnement / 3,31 Md€ d’investissement)
- 2020 : 9,8 Md€ (7,16 Md€ de fonctionnement / 2,67 Md€ d’investissement)
• Présidente : Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France
• Directeur général : Laurent Probst
• Contact : Xavier Guepet, directeur de la communication et de la marque
• Tél. : 01 47 53 28 00


Catégorie : AOM et délégataires
Entité(s) affiliée(s) : Omnil


Adresse du siège

39 bis-41 rue de Châteaudun
75009 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 10466, créée le 01/10/2020 à 16:50 - MàJ le 15/03/2022 à 17:25

©  D.R.
CA d'Île-de-France Mobilités : « Un redressement de l’offre de service enclenché » (Valérie Pécresse) - ©  D.R.