Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Agence de l’innovation pour les transports : « Son premier forum à l’automne 2022 » (Claire Baritaud)

News Tank Mobilités - Paris - Interview n°239914 - Publié le 20/01/2022 à 18:30
- +
©  D.R.
©  D.R.

« La mission qui pilote et coordonne l’AIT pour le compte de la DGITM Direction générale des infrastructures, des transports et des mobilités (ex-direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) double ses effectifs et deviendra une fois le décret paru une “sous-direction de la multimodalité, de l’innovation, du numérique et des territoires” dotée de quatre pôles : Numérique, Territoires, Innovation ouverte et Stratégie/partenariats. Nous organiserons aussi, à l’automne 2022, le premier forum de l’AIT », annonce Claire Baritaud Préfiguratrice puis coordinatrice de l’AIT @ Agence de l’Innovation pour les Transports • Sous-directrice de la multi-modalité, de l’innovation, du numérique et des territoires à la direction… , coordinatrice de l’AIT et directrice de la Mission Innovation, Numérique et Territoires de la DGITM, à News Tank le 20/01/2022 lors du congrès de l’ATEC ITS France.


« Il faut des lieux d’interaction prospectifs sur le futur des mobilités pour embarquer un maximum de monde sur cet enjeu » (Claire Baritaud, DGITM)

Où en est le partenariat stratégique entre l’AIT et l’AFPC annoncé lors de l’inauguration de l’agence en novembre 2021 ?

Les discussions se poursuivent. Nous entretenons des relations privilégiées avec les pôles de compétitivité comme CARA • Pôle de compétitivité dans le domaine des mobilités en région Auvergne-Rhône-Alpes (association) - 200 membres revendiqués • Création : 2005 • Missions : mobiliser l’ensemble de la filière et…  et Aerospace Valley • Pôle de compétitivité aérospatial en Occitanie et Nouvelle Aquitaine • Création : 13/07/2005 • Statut : association loi 1901 • Membres : 825 revendiqués • Président : Bruno Darboux (élu le… . Ils contribueront à la 2e vague du programme Propulse en particulier sur le volet expertise, et nous ont fait part de leur soutien aux projets lauréats de la première vague, annoncés le 17/12/2021, tels que EP Tender qui propose des batteries modulaires et partagées pour véhicules électriques.

Nous organiserons le premier forum de l’AIT à l’automne 2022. L'AFPC Association française des pôles de compétitivité est l’un des partenaires structurants à même de solliciter divers écosystèmes et de faire jouer l’effet de réseau, pour que puissent se rencontrer des experts ministériels et des acteurs de l’innovation. le but étant de réunir une communauté sur les transports, autour d’enjeux partagés dans un secteur par nature multi-filières.

La loi énergie de 2023 sera l’occasion de revoir la SNBC »

Autre objectif du partenariat avec l'AFPC Association française des pôles de compétitivité  : éclairer la stratégie à mener en fonction des écosystèmes territoriaux, pour savoir quelle est leur vision dans un contexte de préparation d’une loi Énergie en 2023. Cette loi sera l’occasion de revoir la SNBC Stratégie nationale bas carbone , et sa préparation de solliciter les pôles de compétitivité, via leur association et au travers d’un groupe transports. Parmi 71 pôles de compétitivité, 55 sont en effet positionnés sur les transports. L'État stratège a besoin de s’alimenter de leurs innovations et de ce qui se passe sur les territoires.

Quels sont les liens et comment s’articulent les rôles entre l’AIT et France Mobilités ?

Je vais prendre deux images pour éclairer ces liens. L’image d’une holding dont France Mobilités serait alors une filiale. Ou bien en termes de stratégie de marque, France Mobilités serait à concevoir comme l’une des marques de l’AIT, au même titre donc que le programme « U-space », « marque » en tant que telle non du côté de la DGITM Direction générale des infrastructures, des transports et des mobilités (ex-direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) mais de la DGAC Direction générale de l’Aviation civile [l’AIT est co-dirigée par les deux, avec Claire Baritaud côté DGITM et Frédéric Médioni côté DGAC, NDLR]. France Mobilités, c’est donc l’un des programmes au service de la mobilité terrestre et des territoires. 

Quelles évolutions sur le plan de la gouvernance sont attendues en 2022 ?

Au sein du MTE Ministère de la Transition écologique , l’AIT est directement rattachée du côté de la DGITM à son directeur Marc Papinutti. La DGITM elle-même évolue vers une DGIT Mobilités. Administrativement parlant, une sous-direction pilote et coordonne l’AIT pour le compte de la DGITM. Cette sous-direction dont j’ai la charge grandit et doublera en effectifs en passant de 15 à 30 experts. Un décret publié prochainement déterminera son nom et fonctionnement. Elle deviendra la sous-direction de la multimodalité, de l’innovation, du numérique et des territoires. Quatre pôles la composeront : Numérique, Territoires, Innovation ouverte, et le pôle Stratégie/partenariats qui coordonnera par exemple les programmes d’Investissements d’avenir en lien avec le CGDD Commissariat général au développement durable et le plan « France 2030 » sur son volet transports terrestres.

D’autres chantiers en vue ?

Pour fonctionner l’AIT est dotée d’un budget de fonctionnement voté dans le cadre de la loi de Finances au Parlement et en termes de moyens physiques, nous disposons de deux « Labs », l’un dans les locaux du MTE Ministère de la Transition écologique à La Défense (Tour Séquoïa), l’autre dans ceux de la DSNA Direction des services de la navigation aérienne / DIT Direction de la technique et de l’innovation , à Toulouse. Le Lab’ du ministère est très utilisé, il accueille par exemple des brainstormings et présentation de Fresques du Climat pour acculturer à cet enjeu des dirigeants et des personnels du ministère.

Nous installerons en 2022 le comité d’orientation stratégique »

Nous installerons en 2022 le comité d’orientation stratégique de l’AIT, son comité directeur ainsi que d’autres instances indispensables à son fonctionnement, par exemple un club des financeurs. Des partenariats noués, nous attendons aussi à ce qu’ils délivrent des livrables opérationnels. Avec deux axes à suivre : l’enjeu du diagnostic car nous disposons d’un grand nombre d’outils mais au delà du guichet d’information sur ces dispositifs, le diagnostic peut être amélioré. Tout comme le besoin d’accompagner d’autres types d’expériences et d’innovation, parfois juste de mieux les faire connaître. Un décret autorise depuis 2020 la circulation des navettes fluviales autonomes mais aucun projet ne voit le jour. Pour susciter des candidatures, il faut de l’accompagnement et de la valorisation au stade de l’expérience. On l’aura compris, l’objectif est d’offrir des visus et des lieux d’interaction prospectifs sur le futur des mobilités, afin d’embarquer le maximum de parties prenantes.

Claire Baritaud


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires
Sous-directrice de la multi-modalité, de l’innovation, du numérique et des territoires à la direction générale des infrastructures, des transports et des mobilités
Agence de l’Innovation pour les Transports
Préfiguratrice puis coordinatrice de l’AIT
Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri)
Cheffe du département des politiques d’innovation et du transfert de technologie
Préfecture de Région Pays-de-la-Loire
Directrice adjointe du pole 3E et chargee de mission SGAR
Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires
Directrice de la mission Innovation, Numérique et Territoires

Établissement & diplôme

ESPCI Paris - PSL
Master’s degree, physics, chemistry and biology

Fiche n° 45154, créée le 20/01/2022 à 14:22 - MàJ le 04/03/2022 à 15:57

Agence de l’innovation pour les transports (AIT)

• Agence de l'État chargée de coordonner les actions de soutien à l’innovation dans les mobilités entre les différents services du ministère, les laboratoires d’innovation des grands opérateurs publics et privés et les initiatives issues des territoires
- associe la DGITM et la DGAC
• Création : juillet 2021 (inauguration officielle le 22/11/2021)
Dispose de deux laboratoires d’appui à l’innovation à La Défense (MTE) et Toulouse (au sein des locaux de la direction des services de la Navigation aérienne, DSNA)
• Missions :

- entretenir une veille de l’innovation, identifier, capter, référencer les projets innovants portés par les acteurs privés et publics dans les territoires
- impulser et animer une culture d’innovation ouverte dans l’écosystème des transports (industriels, opérateurs, territoires, administration), casser les silos entre les différents modes et favoriser l’émergence d’idées nouvelles pour les services de transport de demain, par des workshops, groupes de travail innovant notamment
- établir des partenariats avec les acteurs de l’écosystème innovation, dans le secteur des transports, mais aussi en dehors vers des secteurs qui peuvent bénéficier aux services de transport, en apportant des technologies et des services nouveaux
- accompagner les porteurs de projets innovants : entreprises, chercheurs, collectivités locales, association, pour accélérer la levée de points de blocage, ou en apportant des ressources nécessaires à leur développement (accès à des données, partenariats, aide à la constitution de dossiers pour l’obtention de financements)
- soutenir le développement de prototypes et lancer ou faciliter des expérimentations
• Coordinateurs : Claire Baritaud (DGITM) et Frédéric Médioni (DGAC)
Contact : agence.innovation@transports.gouv.fr


Catégorie : Agence publique


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 12567, créée le 30/08/2021 à 12:14 - MàJ le 22/11/2021 à 17:39

©  D.R.
©  D.R.