Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Stationnement : « Accompagner le développement des nouvelles mobilités » (Ghislaine Geffroy, Saemes)

News Tank Mobilités - Paris - Entretien n°235577 - Publié le 03/12/2021 à 10:00
- +
©  Sébastien Borda - www.sebastienborda.com
Ghislaine Geffroy - ©  Sébastien Borda - www.sebastienborda.com

« Pour accompagner le développement des nouvelles mobilités, nous projetons de lancer en janvier 2022, au plus tard au 1er trimestre 2022, une offre d’abonnement mensuel stationnement intégrant l’entretien-vélo et valable dans une dizaine de parkings publics disposant de places vélos disponibles », déclare Ghislaine Geffroy Directrice générale @ Saemes
, directrice générale de Saemes Société anonyme d’économie mixte d’exploitation du stationnement de la Ville de Paris , à News Tank le 01/12/2021.

La Saemes • Société anonyme d'économie mixte d’exploitation du stationnement de la Ville de Paris • Deuxième opérateur de stationnement en Île-de-France (parkings publics et résidentiels) et cinquième en… gère environ 30 000 places de stationnement à Paris et en Île-de-France. « Chaque ouvrage est différent et à chaque nouvel appel d’offres, nous adaptons notre modèle économique à l’ouvrage pour répondre aux besoins du mandataire. Nos modèles économiques évolueront car la place de la voiture change », ajoute-t-elle.

« Notre volonté est d’accompagner la mobilité électrique avec un programme ambitieux de 1 000 bornes en 2022. Ce programme s’amplifiera dans les années à venir. »

Ghislaine Geffroy détaille à News Tank les évolutions vécues par les opérateurs de stationnement et l’intégration dans leur activité des enjeux d'électromobilité et de micro-mobilités.


« Saemes accompagne le développement de nouveaux modes de mobilité comme les deux-roues ou les trottinettes »

Quelles sont les perspectives d’évolutions pour les opérateurs de stationnement alors que la voiture se raréfie et évolue, notamment dans les centres-villes ?

Saemes est concessionnaire de parcs de stationnement franciliens et chaque ouvrage est différent. À chaque nouvel appel d’offres, nous adaptons notre modèle économique à l’ouvrage pour répondre aux besoins du mandataire. Nos modèles économiques au sens large évolueront car la place de la voiture change. D’une part, elle est moins présente car la possession de véhicule diminue à Paris et, avec elle, le besoin en déplacement et en stationnement. D’autre part, le type de voiture évolue vers des véhicules à faibles émissions et des véhicules électriques qui nécessitent des points de charge.

Accompagner la mobilité électrique par un programme de 1 000 bornes en 2022  »

Notre volonté est d’accompagner la mobilité électrique avec un programme ambitieux de 1 000 bornes en 2022. Ce programme s’amplifiera dans les années à venir. En parallèle de ces évolutions automobiles, nous accompagnons le développement de nouveaux modes de mobilité comme les deux-roues ou les trottinettes. Nous cherchons à répondre à cette demande par des services nécessaires en proposant des places de stationnement vélos, notamment électriques, ou de motos, ainsi que des services adaptés à ces nouvelles mobilités. Par exemple pour les motos, le ticket de stationnement donne également accès à une borne permettant de ranger le casque.

Quelle place est réservée aux micro-mobilités comme les vélos et trottinettes électriques ?

Saemes souhaite lancer une offre en janvier 2022, ou au plus tard au premier trimestre 2022. Il s’agit d’un abonnement mensuel stationnement incluant l’entretien-vélo valable dans une dizaine de parkings publics disposant de places vélos disponibles et dans la vélo-station Van Gogh située près de la Gare de Lyon. Cet abonnement inclura le stationnement dans une zone vélos dédiée, la main-d’œuvre illimitée pour l’entretien, le changement des pièces d’usure et la réparation des crevaisons en illimité, deux révisions complètes par an.

Nous développons un panel de services complétant l’offre de stationnement pour nos usagers qui ont des besoins variés et spécifiques »

Aujourd’hui, nos parcs de stationnement comptent plus de 800 places vélos et cette offre augmente chaque jour, ainsi que 1 400 places motos et près de 2 000 places après l’extension des zones motos des parkings Méditerranée et Madeleine. Nous développons également un panel de services complétant l’offre de stationnement pour nos usagers qui ont des besoins variés et spécifiques : bornes d’entretien et de gonflage par exemple.

Comment intégrerez-vous les deux-roues motorisés à votre offre de stationnement lorsque le stationnement deviendra payant en voirie ?

La mesure de stationnement en voirie payant pour les deux-roues motorisés à Paris est décalée du 01/01/2022 au 01/09/2022. Nous sommes déjà prêts car nous adaptons notre offre à la demande. Les places deux-roues augmentent et quand le stationnement payant sur voirie sera effectif nous en ajouterons autant que de besoin. Nos parcs comptent déjà 1400 places dédiées aux deux-roues motorisés, qui ont vocation à augmenter.

Où en est le marché confié à Sogetrel-Total en avril 2021 pour l’ajout de 1 000 points de charge d’ici l'été 2022 dans six parkings ?

Nous tenons les délais annoncés. Aujourd’hui, 320 bornes sont en service sur environ 12 parkings et les déploiements sont en cours sur le parc Madeleine où, à la fin du mois de janvier 2022, 500 BRVE Borne de recharge pour véhicules électriques seront installées et mises en service.

Il est important que nos clients puissent trouver des bornes de recharge dans tous nos parcs »

L’objectif des 1 000 bornes sera atteint d’ici un an avec un programme ambitieux sur le parc de stationnement Saint Augustin Bergson. Il est important que nos clients puissent trouver des bornes de recharge dans tous nos parcs.

La rénovation du parking Haussmann Berri, deuxième plus grand parking concédé de Paris, annoncée en mai 2021 est-elle achevée ? D’autres chantiers d’ampleur sont-ils prévus en 2022 ?

Les travaux du parking Haussmann Berri sont en cours d’achèvement. La période que nous vivons n’est pas propice au respect des délais des chantiers en raison des confinements vécus pendant la pandémie et des difficultés d’approvisionnement sur certains matériaux.

La Ville de Paris a lancé des consultations pour exploiter des DSP Délégation de service public sur des parcs de stationnement parisiens importants. Nous attendons donc les réponses à ces appels d’offres pour savoir sur quels parcs nous serons amenés à investir et donc les travaux que nous mènerons en 2022-2023.

Comment Saemes s’inscrit-elle dans la Smart City ?

La Smart City consiste à offrir des services à nos clients qui soient le plus dématérialisés et adaptés à leurs besoins : fournir des places de stationnement équipées de BRVE ou un lieu de location de véhicule partagé, des places adaptées à tous les nouveaux modes de transport. L’objectif de la Smart City est une fluidité d’utilisation par différents moyens :

  • Un système de reconnaissance des plaques d’immatriculation aux péages des parkings ;
  • Le développement du Pass Multiparcs, un abonnement permettant aux professionnels de stationner dans une dizaine de parcs ;
  • La réservation de places de stationnement en ligne, développée avec nos partenaires, avec l’accès à une partie de nos parkings via QR-codes.
Ces parcs stationnement sont un élément important des politiques de transport et de nouvelles mobilités »

Grâce aux parkings, nous sommes des acteurs de la nouvelle mobilité qui peut être en voiture, en deux-roues motorisés ou non, partagée ou individuelle, car nous devons répondre à tous ces besoins. Nous sommes dans la ville du quart d’heure qui peut se vivre à pied, à l’heure du basculement vers des mobilités plus douces. Cela peut paraître ambigu dans notre situation de gestionnaire de parcs de stationnement, mais nous pensons que ces parcs sont un élément important des politiques de transport et de nouvelles mobilités.

En 2016, Saemes a été le premier opérateur à avoir libéré ses données via sa plateforme d’open-data. De nombreux sites web et applications utilisent désormais nos données statiques et/ou dynamiques (exemples : Mappy, Here, Cocoparks, Parkopedia, les villes de Gentilly et Chatou, etc).

Ghislaine Geffroy


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Saemes
Directrice générale
Syndicat Autolib’ Velib’ Métropole,
Directrice générale
Ville de Paris
Directrice générale de l’immobilier, de la logistique et des transports
Ville de Paris
Directrice générale de la voirie et des déplacements
Ville de Paris
Directrice des espaces verts et de l’environnement
Secrétariat Général de la Ville de Paris
Ingénieure en chef responsable de la mission Tramway
Ville de Paris
Ingénieure à la direction de la voirie

Fiche n° 43416, créée le 07/04/2021 à 15:51 - MàJ le 04/12/2021 à 16:48

Saemes

• Société anonyme d'économie mixte d’exploitation du stationnement de la Ville de Paris
• Deuxième opérateur de stationnement en Île-de-France (parkings publics et résidentiels) et cinquième en France

• Création : 1979
• Chiffres-clefs :
- 2,5 millions de clients horaires
- 70 parkings géolocalisés en Île-de-France
- 30 200 places de stationnement (70 % de parcs publics)
- 251 collaborateurs
• Chiffre d’affaires :
- 2021 : 50 M€
- 2020 : 43,3 M€
• Effectif : 251 salariés
• Présidente : Antoinette Guhl
Directrice générale  : Ghislaine Geffroy
• Contact : Marie-Céline Terré, Agence Ozinfos
• Tél. : 06 09 47 47 45


Catégorie : Concession, péage, parking


Adresse du siège

1, rue Léon Cladel
75002 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 10461, créée le 30/09/2020 à 17:24 - MàJ le 12/04/2022 à 12:02

©  Sébastien Borda - www.sebastienborda.com
Ghislaine Geffroy - ©  Sébastien Borda - www.sebastienborda.com